nomimage

Ma coupette Schtroumpfette
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    ABARTH ASSETTO CORSE Forum Index -> >>> Présentation de Vous et Votre Sportive -> ABARTH & C. -> PRESENTATION DE VOTRE SPORTIVE
Author Message
Zitoune
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 15 Feb 2011
Posts: 2,642
Localisation: Nice
Marque/type: FIAT Coupé T20
Motorisation: 350ch +++

PostPosted: Thu 17 Jul - 11:18 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
A mon tour de vous présenter ma sportive, qui si elle n'est pas une Abarth, reste quand même une italienne, j'ai nommée, une Fiat coupé 20V turbo, également surnommée T20.

Pour l'histoire, c'est une version d'origine italienne, réimportée en France par la suite. C'est un modèle 96, donc un des tous premiers T20.
Achetée en novembre 2009, je suis le 4ème proprio.
Ce qui change par rapport au T20 Français :
- Intérieur tissus (Cuir sur les modèles France)
- Simple airbag (coté conducteur uniquement).
Autre avantage donc : plus léger ...


La voici donc telle qu'elle était à l'achat :




Parmi les modifs faites par les anciens proprios :
- Jantes de 7x17 montées en 205 de large (Origine, jantes de 6.5x16)
- 4 combinés fileté de marque FK
- gestion électronique modifiée
- ligne après cata inox Cybox
- Sièges baquets
- Filtre à Air BMC
- durites d'air silicone
- solénoïde de pression d'air GM
- et un petit mano de pression du turbo sur le TDB

J'ai rapidement attaqué par quelques petite modifs de détail :
- pose de xénons 6000k (les phares d'origines sont vraiment pas tip top)
- ponçage et rattrapage des optique AV. Avec le temps le plexi des optiques s'était sérieusement opacifié.
- pose d'ampoules à LED pour les veilleuse ainsi que pour les feux AR
- répétiteur de cligno latéraux transparent (d'origine ils sont oranges)
- pose d'un autoradio CD "digne" de ce nom (4x50W, bluetooth, lecteur de carte, prise USB + jack...)
- réfection façade centrale du TDB et console centrale
- fabrication et pose de seuils de porte carbone
- réfection de mon vase d'expansion qui avec le temps et les différents LDR ressemblait à ça :

Un peu plus tard, j'ai été victime d'une des maladies de cette auto : casse turbo, ou plutôt, usure trop importante des paliers de turbine. 2 choix s'offraient à moi : réfection, ou passage à plus gros et entame d'une prépa.
Allez savoir pourquoi, j'ai choisi la 2ème solution

Donc pose d'un EMUSA GT2871, gestion sur mesure multi carto et flex fuel (je peux rouler aussi bien au SP98 qu'à l'E85), décata, pompe à essence gros débit, etc ...
J'avais prévu de changer aussi mes injos devenus trop juste mais ... la casse moteur est intervenue entre temps.
Et c'est là, que la suite commence, un long travail de réfection, dont je vais vous livrer la suite
Back to top
Zitoune
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 15 Feb 2011
Posts: 2,642
Localisation: Nice
Marque/type: FIAT Coupé T20
Motorisation: 350ch +++

PostPosted: Thu 17 Jul - 11:19 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

Nous voici donc à Noël 2012. Parti fêter ça en famille avec coupette, le voyage s'est vite arrêté au bout de 200 bornes d'autoroutes à 130 max.
Symptômes :
- tourne comme une patate
- fume bien bleu
- sent l'huile
- et consomme de l'huile, beaucoup

Donc ramenage de l'auto à la maison (tant bien que mal) et commencement du diag
Avant tout démontage, une petite photo de l'état du compartiment moteur coté 5ème cylindre


Jour 1
Démontage des bougies, voilà ce que ça donne :


Prise de compression, j'ai 13 sur les cylindres 2-3, 12.5 sur le cylindre 1, 12 sur le cylindre 4 et ....



0 sur le 5ème cylindre.
On recommence le test en mettant en bouchon d'huile directement dans le cylindre afin de s'assurer que le problème vient bien du piston et non de la segmentation. Résultat idem.
Donc à 99%, on a un piston HS sur le 5ème cylindre, probablement dû à la mort de l'injo de ce cylindre (ce qui expliquerait toutes ces projections).
Là, je sais déjà que le coupé va rester de longs mois immobilisés.

Jour 2
séance démontage.
On m'a dit : tu fait le ménage autour du bloc, alors ... j'ai fait du ménage de chez Mr et Mme ménage. :lol!:
En gros j'ai retiré ça :


- Pare choc :
- Radiateur
- Ventilo
- Turbo
- Pare boues droit
- Cache culbu
- Downpipe
- Décata
- Vase d'expansion
- Bobines + bougies
- Rampe d'injection
- circuit d'admi d'air
- circuit refroidissement

Et niveau coupé, ça donne ça.


Tout le circuit d'admi après turbo est blindé d'huile, mais quelques chose d'assez impressionnant. :affraid: :affraid: :affraid:
Par contre, impossible de savoir pour le moment si elle est descendue depuis la culasse, ou si c'est le turbo qui a une fuite, mais je ne vois pas trop ou, vu qu'il a 0 jeux. Je vais quand même le nettoyer et démonter voir si je trouve quelque chose mais il semblerait que l'huile est descendue depuis la culasse, car la turbine sortie turbo est sans une goutte d'huile, alors que sortie échangeur, ça coule grave.


Jour 3
Déculassage
Le vide est fait, place au déculassage, afin de voir ENFIN l'étendue des dégats


Les plus affutés auront remarqué qu'il y a quelque chose de différent coté cylindre N°5 (celui coté boite de vitesse pour ceux qui ne suivent pas).
Rapprochons nous donc un peu de ce piston.


Hummm, pas beau hein ? Allez on se rapproche encore ?


Arf là c'est clair qu'il y a un gros souci.

Et que dit le cylindre 5 ?


Qu'il y a un dépôt blanc vraiment pas catholique.
Et si on se rapproche encore ?


Gloups !!!! Surprised
A ce moment là, tout est encore envisageable : déglaçage, réalésage, changement du bloc ou changement complet du moteur. (dans l'ordre du plus simple ou plus couteux)

Au passage, une petite vue de la culasse. Il y a comme qui dirait de l'huile qui a cramé dans le coin. Surprised


Avant de prendre la décision définitive pour le bloc (pour rappel les pistons ne sont pas encore déposés), on va s'attaquer à la culasse.
Tant qu'à faire et vu que je vais avoir un peu de temps, je prévois une réfection complète de celle-ci. Après 150 000km, ça ne lui fera pas de mal.

Culasse avant démontage


Après


Avant nettoyage


Après


Et comme il me restait un peu de temps ce jour là, j'ai commencé à faire le piston 3



Étape suivante. Il est temps maintenant d'avoir toutes les infos pour prendre ensuite la bonne décision. Au programme, dépose des pistons.
L'étape suivante a consisté à tomber les 5 pistons + bielle.
On commence bien évidemment par le plus mal en point, j'ai nommé le piston 5


Il est vraiment pas beau. J'avais déjà vu des casses de piston, mais là ... Neutral Surprised Shocked

J'en ai profité pour sortir le reste, pas de souci particulier sur les autres, et surtout les coussinets ne sont absolument pas attaqués.


Prochaine étape, tentative de déglaçage pour voir si on peut rattraper le bloc.

Avant


Après


Bon là c'est clair, il faudra soit le changer soit le réaléser.
Le cout d'un bloc d'occase étant sensiblement similaire à celui d'un réalésage, c'est cette solution que j'ai choisi pour de simples questions financières.
Un nouveau bloc implique 1 (ou des) nouveaux pistons d'occase + un jeu de segments.
Un bloc réalésé implique 5 pistons neufs + un jeu de segments adaptés + un réajustement de la culasse au niveau de la chambre de combustion + un joint de cucu spécifique + ... Pas du tout le même budget.

Petit info culturelle au passage. Lors de la fabrication d'un moteur, bien souvent il y a plusieurs "cotes" de pistons/cylindre, du aux tolérance d'usinage. En règle générale, tous les cylindres d'un même bloc sont aux même cotes, de même que tous les pistons qui eux sont repérés par une lettre.
Sur le mien, j'avais 3 pistons d'une cote et 2 d'une autre. Le piston du 5ème, faisant partie de la première catégorie, j'ai donc du racheter 3 pistons de la même cote que les 2 existants et correspondant à mon nouveau bloc.
Back to top
Zitoune
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 15 Feb 2011
Posts: 2,642
Localisation: Nice
Marque/type: FIAT Coupé T20
Motorisation: 350ch +++

PostPosted: Thu 17 Jul - 11:20 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

On continue donc avec la réception du nouveau bloc et la suite des opés

Donc commande et réception du nouveau bloc


Un beau bloc en très bel état interne avec 3 beaux pistons même cotes.
Les cylindres sont tous dans cet état


De vrais miroirs avec pas une seule trace d'esquisse d'amorce de rayure, encore mieux que l'origine. Un déglaçage est de rigueur, car pour que l'huile adhère un minimum au parois et fasse donc office de lubrification et étanchéité, il ne faut surtout pas que ce soit lisse comme ça. Mais "rayé", comme ceci


ça c'est son état après un vrai déglaçage fait dans les règles chez un pro

Donc la question du bloc étant déjà décidée, il est temps de passer à la culasse.

1ère étapes, fabrication d'un outil ultra spécifique coupé, composé de :
Une douille de 21 pour bougies, soigneusement ajourée


Puis utilisation d'un serre-joint spécial coupé (dispo uniquement chez Fiat) pour comprimer le ressort avec la douille, ce qui donne ceci


Et donc une fois le ressort bien compressé, on a enfin accès aux demis-clavettes qui tiennent les queues de soupapes sur les coupelles des ressort


Et après un petit premier démontage, on obtient ces pièces là : soupape + 2 ressort + 2 demi-clavettes + coupelle supérieure


Vous répétez l'opération ... 20 fois et voici ce que vous obtenez :


De gauche à droite, les cylindres 1 à 5 avec tout ce qui s'y rapport : pistons, bielles, soupapes, ressort de soupapes, poussoir hydraulique, paliers arbre à cames, arbres à cames, poulies, coussinets, collecteur admi, collecteur échappement ... ça commence à faire du monde tout ça, d’où l'intérêt de bien repérer qui va ou.

Maintenant que les soupes sont démontées, le boulot est loin d'être fini, car d'une part il me reste à sortir les joints de queue de soupapes (pas simple car ça s'accrohe ces bestioles), décalaminer tout ça


Et dernière étape avant remontage, roder soupapes + sièges ... bref encore un peu de boulot rien que sur la culasse car il me reste encore le bloc à sortir et remonter.

Décalaminage des soupapes

Pour rappel, elles se sont quand même pris une casse de turbo (mon ex turbo, changé 1 an auparavant) + une casse de piston, donc autant dire qu'elle ont vu un peu d'huile. Surprised
Donc après quelques recherches, je suis tombé sur THE produit miracle pour virer la calamine ... j'ai nommé ....


Et les résultats sont assez ... bluffants. Pour ceux qui en boivent régulièrement, les images qui vont suivre sont à déconseiller. Âmes sensibles, s'abstenir.

Voici le résultats Avant/Après d'une soupape ayant trempé 36heures dans du coca et ayant vu une petite brosse métallique.



J'ai fait un test // avec du jus de betterave (E85 pour les néophytes) sur les soupapes d'admi (beaucoup moins calaminées) mais le résultat est moins spectaculaire.
On fait donc de même avec les 19 soupapes restantes histoire d'avoir une bonne base, puis on finit à la brosse métallique souple montée sur perceuse pour un résultat parfait.

Entre temps, j'ai confié ma culasse à un pro, histoire de lui faire une rectif du plan de joint et un contrôle général.
Du coup, une fois récupérée, elle est de suite plus propre




Maintenant que l'on a une base propre, on va passer à l'étape suivante : rodage des soupapes.
Vous allez me dire, pourquoi roder des soupapes qui étaient déjà montée sur leur culasse ? Juste pour repartir sur des bases propres et être sûr d'avoir de bonne compressions.
Après un certain nombre de km, les soupapes travaillent et "s'usent" sur leur siège, donc rien de plus bénéfique qu'une bonne remise en état de tout ça.
Back to top
Zitoune
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 15 Feb 2011
Posts: 2,642
Localisation: Nice
Marque/type: FIAT Coupé T20
Motorisation: 350ch +++

PostPosted: Thu 17 Jul - 11:21 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

Donc rodage des soupapes.
Pour ce faire la méthode n'a pas changé depuis des lustres. Le principe est "simple", on met de la pâte à rodée sur la portée de siège (la surface de la culasse en contact avec la soupape et qui fait donc étanchéité), on enfile la soupape dans la culasse, puis à l'aide d'une ventouse, que l'on colle sur la tête de soupape (la partie plate coté cylindre), on fait des mouvement rotatifs droite/gauche afin de poncer "poncer" les 2 surfaces en contact de manière à ce que l'étanchéité entre les 2 soit parfaite.
Pour ma part, j'ai fait ça en 2 étapes : première étape, passage des 20 soupapes au grain moyen puis fin

A droite rodé grain moyen, à gauche, non rodé.

Quand on en a autant à faire, autant prévoir quelques bons films pour se faire passer le temps. La trilogie du seigneur des anneaux version longue ou les 6 Star wars feront l'affaire.

A gauche, après la passe grain fin, à droite, après la passe grain moyen.


La même coté soupapes


La petite pochette de joint qui va bien


Maintenant que les soupapes sont rodées, il est temps de passer au remontage de la culasse.
On commence par les joints de queue de soupape.
Pour le remontage des joints de queues, une bonne douille longue de 10, une rallonge, 2-3 coups de marteau, et hop, l'affaire est dans le sac.



Alors ensuite, le remontages des soupapes + demi-lunes + ressorts, autant vous dire que c'est une put*@£§%$&'(@!?çè de prise de tête à remettre. Autant vous le dire de suite, si vous n'avez pas un tournevis aimanté, c'est mission impossible, et même avec ça, ... il faut s'armer de patience.

Une fois fait, un petit test d'étanchéité s'impose. Pour se faire rien de plus simple. On retourne la culasse, chambre de combustion en haut, et on la met bien à plat.
Le jeu consiste ensuite à remplir les chambre de liquide (liquide de refroidissement pour ma part) et à laisser tremper quelques heures.



Si rien ne coule, vous pouvez dire que votre culasse est étanche.
On continue ensuite le remontage : poussoir hydraulique, AAC, pignons AAC, injo + rampe, plenum d'admi, collecteur d'admi, capteur position AAC ... et on a une culasse dans cet état


La culasse étant faite, il est temps maintenant de s'occuper du bloc.
Pour rappel, voilà dans quel état il était resté après avoir tout enlevé


On prend donc une chèvre, quelque sangle et roule, on sort tout


Quelques coups de clés plus tard, on en était là :


Et une fois vidé de son moteur le compartiment moteur ressemble à ça


Finalement c'est bourré de place. Very Happy

Bon c'est bien beau tout ça, mais on en encore du taf. Là la BV est encore reliée au bloc, et donc l'embrayage et le vilo. On va encore démonter tout ça, car au programme on a :
- remplacement du bloc
- remplacement de l'embrayage
- remplacement des paliers de vilo et bielle
- vérif et réfection de la pompe à huile

Première étape, on sépare le bloc de la BV et on vire la pompe à huile, prêt pour sortir le vilo.
On obtient donc ceci



Les paliers sont nickel, ça c'est une bonne choses. Ce qui n'empêchera pas de les changer pour du 100% neuf
Back to top
Zitoune
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 15 Feb 2011
Posts: 2,642
Localisation: Nice
Marque/type: FIAT Coupé T20
Motorisation: 350ch +++

PostPosted: Thu 17 Jul - 11:22 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

Avant de s'attaquer au remontage, on va s'occuper de la pompe à huile.
Plutôt que de vous expliquer par des grandes phrases comment ça fonctionne, 2 petites photos feront l'affaire



Les vues ici sont à l'envers (le haut ne bas, et le bas en haut). Donc montée sur le bloc, les engrenages (ce sont eux qui vont pomper l'huile) sont entrainés à gauche par l'ensemble pignon/chaine lui-même entraîné par le vilo (la pompe est directement montée en bout de vilo, donc coté distri.
A droite, la grosse entaille dans l'axe de l'engrenage sert à entrainer l'arbre d'équilibrage. Quand à l'aspiration de l'huile, elle se fait par la partie haute, là ou il y a les 2 vis. Celle-ci servent à fixer la crépine qui est elle plongée direct dans le carter d'huile.
On en profite donc pour inspecter les engrenages ...



Ils ont un peu vécu, mais ne devraient pas poser de souci par la suite (enfin, ça ... on en reparlera ... Shocked )

La pompe inspectée et remontée, on passe au nettoyage/peinture et remontage des divers éléments du bloc
Avant


Après


Avant :


Après :


Avant


Le même après un premier passage à l'essence F


Et enfin après une bonne couche de peinture HT


Et un encore un peu de peinture



Internes remontés, périfs remontés, il est temps de passer aux choses sérieuses : la ditri
Service complet : courroies de distri + acces + clim + renvois + tendeur, le tout en SKF, sauf la courroie de DA qui n'était pas dispo en SKF. Du coup, j'ai pris une autre marque.
L'ancienne date de 3,5 ans (mais n'a roulé que 2), donc tant que le moteur est par terre, je change tout, comme ça, je repart pour 5 ans.
On fait le remontage de tout ça, et là ... autant dire que j'ai eu un gros coup de flip. Explication
Le samedi je commence le remontage de la distri. Cales sur les AAC, cylindre N°1 au PMH, et on commence par monter les renvois et poulies.
Sur ce point, je remercie SKF qui sait vraiment nous faciliter la vie. La courroie est dotée de 2 repères. Un que l'on met en face de l'encoche présente sur le vilo, et l'autre sur celle présente sur l'AAC d'échappement. Ne reste ensuite plus qu'à régler la poulie de l'AAC d'admi (qui est variable et donc réglable en angulaire) et hop, la distri est calée. Repères idem sur le tendeur, le tout accompagné d'une belle notice claire en français ... même ma fille aurait pu y arriver (au couple de serrage près bien sûr).

Vient ensuite le remontage des 2 autres courroies et poulies et on arrive à ça


Le dimanche, le coeur légé, je me dit : "allez, dernière ligne droite, tu ferme tout et on n'en parle plus. Petit test histoire d'être sûr, on tourne le vilo et là ... clac, ça bloque. Essais dans l'autre sens ... quelques dizaine de degré, et ... clac, quelque chose bloque la rotation. Inspection de tout le tour du bloc, le dessous, les cotés et .. le dessus. Il faut se rendre à l'évidence, quelque chose est rentré par un des puits de bougies, et bloque le tout.
Donc seule chose à faire : on redémonte tout. Démontage, déculassage, extraction de l'intruse (une putain de petite douille de 7 Shocked :fulmine: :fulmine: :fulmine: :fulmine: ), et remontage de tout. Resserrage de la culasse, réassemblage de tout ce qui a été démonté, et enfin le soir ...





Jusque là, je pensais que tout était bon ... je pensais. Very Happy

Le moteur étant fermé, on s'attaque maintenant à la boite.
Et voilà à quoi ressemble une BV après plus de 17 ans et 150 000km


A ce niveau, pas 36 solutions : le décap four
On badigeonne bien toute la boite, on laisse reposer toute la nuit, on rince bien, et on repeint, ce qui donne ceci



On remonte l'embrayage, le turbal, la BV et on obtient ceci


A partir de là, il est temps de remettre le bébé à sa place
Back to top
Zitoune
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 15 Feb 2011
Posts: 2,642
Localisation: Nice
Marque/type: FIAT Coupé T20
Motorisation: 350ch +++

PostPosted: Thu 17 Jul - 11:22 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

Un si beau moteur tout neuf, ne pouvait pas être remonté dans un compartiment tout sale. Là encore une petite séance de nettoyage.
Avant :


Après


Et l'ensemble prêt à recevoir son moulin


Pour rappel, le bloc a été sorti sans culasse, là le remet avec tout dessus. Va donc falloir lever la bestiole.
Objectif, il me faut 85cm de libre entre la traverse sup et le sol pour pouvoir glisser le moteur.

Pour les obtenir, il faut ça


Vu de derrière


Mine que, il faut une bonne heure pour bien tout mettre comme il faut, parce qu'après, elle va rester comme ça pendant 2 semaines, et SURTOUT, je vais passer pas mal de temps dessous, donc autant que ça tienne.
Maintenant qu'on a la bonne hauteur, on teste le glissage du moteur, et ... ça passe


Seul prob, là le moteur est sur sa planche à roulette, et la chèvre ne passe pas de chaque coté pour pouvoir ensuite le lever quand il sera dans le compartiment moteur.
Donc changement de stratégie, on colle le moteur SUR la chèvre et on glisse le tout dessous


Et là, on commence à être pas mal


Reste ensuite, à lever, tirer, pousser, faire bouger, visser, dévisser ... bref, un joli petit ballet d'encore une bonne heure pour pouvoir enfin positionner le bloc définitivement sur ses 4 supports. Il rentre vraiment au poil de couille dans le compartiment. Prochaine fois, je démonte le train pour le monter, ça sera nettement plus facile.

S'en est donc suivi le remontage des différents éléments, branchement élec démarreur, clim, papillon, fixation câble accel, radia huile, échangeur, patte fixation tubro, support moteur BV, etc ... bref, pas mal de boulot pour arriver ici.




Je vous passe les divers petits soucis divers et variés sur le branchement des câbles. Après un peu plus d'1 an, et malgré les nombreuses photos prises, il y a eu quelques inversions. Embarassed

Tout branché, il était temps de passer au démarrage, et ... c'est ce qui a pris le plus de temps car soucis divers et variés tant perso que méca.
Pour ce qui nous intéresse, le gros souci méca était l'absence de pression d'huile au mano (d'origine sur ce modèle). 2 Solutions, ma sonde toute neuve est HS ou j'ai pas du tout de pression.
Un simple démontage du couvre culasse confirmera l'absence de circu d'huile.
Donc là une seule cause possible : la pompe à huile.
Pour ceux qui ont suivi, la situation de celle-ci impose .... un redémontage complet des périphériques et de la distri, + une grosse partie du compartiment moteur.
C'est reparti pour un tour.

On sort enfin la pompe à huile et le résultat est sans appel



Vis de fixation de l'entrainement de chaine cassé net (c'est le fusible)
Là 2 solutions, remplacer la vis, ou remplacer la pompe.
Pour la vis, c'est une M10 pas fin (1.25) et à gauche (donc inversé), empreinte torx, à embase et de qualité 12.9 !!! Rien que ça, et pas trouvable au détail chez fiat.
Quelques centaines d'€ et semaine plus tard plus tard, une nouvelle pompe qui casse à nouveau, l'es temps de se poser et d'étudier tout ça.
Si j'arrive à expliquer la casse de la première pompe, la 2ème reste un mystère. Toujours est-il qu'au final j'ai réussi à trouver une vis qui pouvais rentrer en lieu et place de la première et ai donc remonté l'ancienne pompe.
Résultat, pression au top, démarrage nickel. Reste à régler 2-3 fuitouille d'huile par ci par là, et le coupé sera enfin de retour sur les routes.
Back to top
To l'ours
Expérimenté
Expérimenté

Offline

Joined: 16 Dec 2011
Posts: 2,552
Localisation: 35
Marque/type: 500 Abarth
Motorisation: 146.2
Blanc Racing/Blanc 1949

PostPosted: Thu 17 Jul - 12:21 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

Superbe ta T20 et merci pour l'histoire, c'est tjs agréable de voir quelqu'un démonter un moulin de A à Z.
_________________
Filtre BMC - G-Tech exhaust - Durites Avia - RBF 600 - Mano pression et T° huile
Back to top
EL MAT
Amateur
Amateur

Offline

Joined: 12 Jan 2014
Posts: 94
Localisation: Ardennes
Motorisation: 165
Blanc Racing/Blanc 1949

PostPosted: Thu 17 Jul - 12:32 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

 Superbe présentation en détail des entrailles de ta bête!!!! Félicitations pour le boulot accompli !!!!!!!
Back to top
Bluejoker
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 11 Aug 2011
Posts: 2,643
Localisation: Liège
Marque/type: 595 C
Grigio Campovolo

PostPosted: Fri 18 Jul - 11:01 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

Aaaah, le voilà enfin, ce coupé !

Zitoune, auparavant j'appréciais énormément tes interventions et commentaires toujours fort à-propos...
Désormais, tu es mon nouveau Dieu

Le travail effectué est tout simplement effarant et le résultat splendide !

Et cette image de culasse... c'est à pleurer



J'aime le coupé, surtout en T20, parce qu'il associe la perfection du design (Pininfarina à son meilleur niveau) à la noblesse mécanique (5 cylindres, 20 soupapes, turbo, etc...) ... et qu'il a un je-ne-sais-quoi des Vaillante qui ont bercé mon enfance
Back to top
Zitoune
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 15 Feb 2011
Posts: 2,642
Localisation: Nice
Marque/type: FIAT Coupé T20
Motorisation: 350ch +++

PostPosted: Fri 18 Jul - 12:25 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

Bluejoker wrote:
...Désormais, tu es mon nouveau Dieu


Heuuuu, oui mais non. Je ne suis déjà pas le dieu de moi-même, c'est pas pour être celui d'un autre.
Merci pour les coms. Il n'y a rien de vraiment très compliqué, il faut juste bien savoir comment tout fonctionne, repérer qui va ou, et surtout avoir les docs, et les bons outils pour pouvoir faire tout ça.
Des pièces comme l'équipage mobile ou culasse, demandent des jeux précis, et surtout des couples de serrage à respecter à la lettre (ce sont les seules pièces que j'ai serré à la clé dyn).
Après c'est "juste" un gros puzzle à assembler.
Back to top
Bluejoker
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 11 Aug 2011
Posts: 2,643
Localisation: Liège
Marque/type: 595 C
Grigio Campovolo

PostPosted: Fri 18 Jul - 12:37 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

... + un moral en béton et un optimisme à l'épreuve des balles !!!
Back to top
Zitoune
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 15 Feb 2011
Posts: 2,642
Localisation: Nice
Marque/type: FIAT Coupé T20
Motorisation: 350ch +++

PostPosted: Fri 18 Jul - 13:16 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

Oui ça je te confirme, car là, ces derniers mois, on est passé quelques fois tout près du barbeuc version Fiat.
Back to top
Ichigo
Passionné
Passionné

Offline

Joined: 31 Jul 2011
Posts: 651
Localisation: Lille
Marque/type: Alfa Roméo Giulietta
Motorisation: multiair 170
Kits: Pack sport 17

PostPosted: Sat 2 Aug - 17:48 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

sacré boulot en effet , elle doit bien marcher maintenant
Back to top
Xplod
Expérimenté
Expérimenté

Offline

Joined: 02 Mar 2013
Posts: 2,560
Localisation: Nord
Motorisation: Reprog 222.8cv / 36mkg
Kits: Evo Scorpione
Nero Scorpione

PostPosted: Sat 2 Aug - 19:45 (2014)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

J'avais loupé ce post...     gros gros boulot que tu as fait sur ton coupé Okay


Pour avoir moi aussi sur des anciennes autos mis les mains dans le cambouis je sais le temps et le moral qu'il faut pour ce genre de projet Wink    et comme tu dis il y a des jours où on veut tout claquer par terre !!
_________________
Ligne inox 60 decata - Admi supersprint - DV forge - Intercooler - piping + samco - Barre Triangles DNA - Renfort Forge - bielettes vema - Bilstein B14 - Diffuseur carbone - Goodridge - RBF 600 - Omp
Reprog vone racing 222.8cv / 36mkg
Back to top
Turbo 16
Passionné
Passionné

Offline

Joined: 10 Jul 2010
Posts: 278
Localisation: IDF
Marque/type: GPA
Motorisation: 155ch
Blanc Racing/Blanc 1949

PostPosted: Sun 14 Feb - 18:23 (2016)    Post subject: Ma coupette Schtroumpfette Reply with quote

Oui pareil !

Je faisais des recherches sur la mécanique et un moment j'ai été redirigé ici, félicitation c'est du bon boulot 
_________________
Filtre BMC, suppression silencieux arrière, tube direct PRO INOX, B14 PSS.Novitec N8, Sabelt Scorpion.
Back to top
Display posts from previous:    Previous topic : Next topic  
Post new topic   Reply to topic    ABARTH ASSETTO CORSE Forum Index -> >>> Présentation de Vous et Votre Sportive -> ABARTH & C. -> PRESENTATION DE VOTRE SPORTIVE All times are GMT + 2 Hours
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | Make forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation